Les fées de la vallée de la joie et la légende des vents

Chapitre 4

 

Les petites fées continuent leur voyage. A peine ont-elles quitté le petit village de Manuel, qu'un vent les soulève et les dirige loin, très loin.

" Que se passe-t-il ? Je ne peux plus me diriger comme je veux. " Crie la fée Fougère.

" Attention, c'est la fée Bourrasque qui nous fait une farce. "

" Mais pourquoi souffle-t-elle si fort ? On n'a pas le temps de voir où nous sommes. "

" Je suis prise dans un tourbillon. Je n'arrive pas à me servir de ma baguette magique. Où êtes-vous mes soeurs ? "

" Vous voulez connaître la planète terre. Alors, je vous invite à la découvrir, avec moi, si vous le voulez bien. " Propose la fée bourrasque.

" Oui, oui, on est d'accord, mais calme-toi, fée du vent, parce que ton tourbillon est trop fort pour nous. S'il te plait, calme-toi. " Demandent nos petites fées.

" D'accord, je voulais juste faire une petite farce. Voila ! Maintenant, mon souffle est beaucoup plus léger. Et je suis contente de faire les présentations. Vous me voyez maintenant ? " Demande la fée bourrasque.

" Oui, et c'est bien plus agréable. Bonjour fée Bourrasque. Dis-nous le nom de ce vent qui nous a soulevées brutalement. "

" Ce vent s'appelle "bourrasque" ; quand je suis en bourrasque, je suis un coup de vent bref et violent. Mais vous ne m'avez pas vue quand je me transforme en ouragan. "

" Oui, nous avons compris. Mais nous sentons maintenant comme une caresse ? " Dit Myrtille

" C'est moi, la fée Alyzés. Je suis très agréable. Et douce. Qu'en pensez-vous ? "

" Oh oui, je préfère. Ton souffle est léger, et tiède, comme une caresse. Tu me plais. " Dit la fée Toupie.

" Ma soeur bourrasque n'est pas méchante, mais elle aime montrer sa force, et dans ces moments-là, il faut mieux se mettre à l'abri. " Explique la fée Zéphyr.

" Oh ! Encore un autre nom du vent. Tu es Zéphyr, et comment agis-tu ? " Demande Elsa.

" Eh bien ! Je n'agis pas tellement. Je me laisse balancer, au gré du soleil, des saisons. Je me repose souvent, c'est ce que j'aime par-dessus tout. " Explique la fée Zéphyr.

" Moi, je suis la Bise, et quand l'hiver approche, c'est à mon tour de faire plier les roseaux, de faire tomber les feuilles, et parfois je m'amuse à les faire voler longtemps, jusqu'à ce qu'elles se posent doucement sur la terre. Je souffle un air froid qui vient du nord. "

" Mais combien êtes-vous ?

" Nous sommes nombreuses. Ici, c'est la fée tramontane, là la fée Mistral, et encore la fée Sirocco. 

" Eh bien, nous sommes ravies de vous rencontrer. On va pouvoir s'amuser ensemble. "

" Oui, mais les enfants de la planète-terre s'amusent eux aussi grâce à nous. "

" Ah oui ! Quoi par exemple ? "

" Avec les planeurs, les deltaplanes, les cerfs-volants, les éoliennes, les parachutes... "

" Mais, ce que nous vous proposons, gentilles fées de la vallée de la joie, c'est d'écouter nos sifflements. Ils sont si beaux. "

Alors, nos petites fées s'installent sur les fleurs, respirent à plein poumon l'air doux de leurs cousines les fées du vent, et s'émerveillent de tous leurs sifflements.

  

 

 Activité éducative : Jeu des éoliennes

 Eolienne

 Vidéo de détente :

 

 

écoute mes histoires