Plume d'Or, le petit indien C8

Chapitre 8

 Illustration chapitre 8

 

Aujourd'hui, au camp, c'est une grande cérémonie : celle du calumet. C'est une grande réunion avec tous les anciens. Mon grand-père est assis en cercle avec notre chef Faucon doré.

Et mon père, Bison du soir, m'explique cette cérémonie :

- Avant de parler des choses sacrées, nous nous préparons nous-mêmes par des offrandes. L’un des anciens remplira son calumet et le tendra à l'autre qui l'allumera, puis l'offrira au ciel et à la Terre, et ils fumeront ensemble, et alors, ils seront prêts à parler. 

- Et de quoi vont-ils parler ? 

- Les anciens vont demander au Grand Esprit de la Paix de revenir visiter notre terre ; il nous a abandonné, nous et tous les humains. Nous avons entendu la colère des enfants de tous les pays ; l'heure est grave, parce que l'esprit de la guerre habite tous les humains, m'explique mon père Bison du soir.

 

Chanson : Non, non n'a rien n'a changé (Les Poppys)

 

C'est l'histoire d'une trêve que j'avais demandée

C'est l'histoire d'un soleil que j'avais espéré

C'est l'histoire d'un amour que je croyais vivant

C'est l'histoire d'un beau jour que moi petit enfant

Je voulais très heureux pour toute la planète

Je voulais j'espérais que la paix règne en maitre

En ce soir de Noël mais tout a continué

Mais tout a continué, mais tout a continué

Non, non, rien n'a changé

Tout, tout a continué

Non, non, rien n'a changé

Tout, tout a continué

Hey hey, hey hey

Et pourtant bien de gens ont chanté avec nous

Et pourtant bien des gens se sont mis à genoux

Pour prier, pour prier

Mais j'ai vu tous les jours à la télévision

Même le soir de Noël des fusils des canons

J'ai pleuré, j'ai pleuré

Qui pourra m'expliquer que

Non, non, rien n'a changé

Tout, tout a continué

Non, non, rien n'a changé

Tout, tout a continué

Moi je pense à l'enfant entouré de soldats

Moi je pense à l'enfant qui demande pourquoi

Tout le temps, tout le temps

Moi je pense à tout ca mais je ne devrais pas

Toutes ces choses là ne me regarde pas

Et pourtant, et pourtant

Je chante, je chante

Non, non, rien n'a changé

Tout, tout a continué

Non, non, rien n'a changé

Tout, tout a continué

C'est l'histoire d'une trêve que j'avais demandée

C'est l'histoire d'un soleil que j'avais espéré

 

- Que faut-il faire, Faucon doré 

- La réponse va venir, attendons ; nos anciens sont des sages, ils vont répondre à la détresse de tous ces enfants. La paix n'est pas seulement le temps entre deux guerres. La paix est bien plus que cela, elle doit être présente dans tous nos actes. Telle est la doctrine de la tribu des Mohawks. Tous les humains devraient vivre selon cette doctrine, me répond mon père.

Nous avons attendu toute la journée ; nous n'osions pas les déranger. Soudain, notre grand chef convoque tous les hommes et toutes les femmes de la tribu, pour fumer le calumet de la paix avec lui et les anciens. Et voici sa réponse :

"Un vieil indien initiait son petit fils à propos de la vie : « une lutte est en cours à l’intérieur de moi, disait-il à l’enfant. C’est une lutte terrible entre deux loups.

"L’un est plein d’envie, de colère, d’avarice, d’arrogance, de ressentiment, de mensonge, de supériorité, de fausse fierté. L’autre est bon, il est paisible, heureux, serein, humble, généreux, vrai, rempli de compassion. Cette lutte a aussi lieu en toi, mon enfant et en chaque personne. "

Le petit-fils réfléchit un instant et interrogea son grand-père : «Lequel de ces deux loups va gagner la lutte ?»

Le vieil indien répondit simplement : «celui que tu nourris ».

 - Plume d'Or, c'est toi, c'est vous les enfants du monde entier qui allez construire un avenir meilleur ; gardez votre coeur ouvert à l'esprit de l'amour, l'esprit de la paix, et agissez dans ce sens, me dit mon père Bison du Soir.

 

Activité manuelle : Réalisation d'un totem indien

Totem1

Totem2

 

Détente : On regarde ces images, et on pense à la paix, la paix dans notre coeur, la paix dans le monde.

 

 

écoute mes histoires