Plume d'Or, le petit indien C5

Chapitre 5

 Illustration chapitre 5

Aujourd'hui, Oeil de Lynx nous a réunis.

- Pour que la chasse soit fructueuse, il faut une stratégie de l'attaque. Le mieux, c'est la poursuite. Nous allons avancer contre le vent pour ne pas nous faire remarquer. 

- Toi, Plume d'Or, tu es encore jeune, tu vas rester derrière, me dit Oeil de Lynx. Tu vas nous regarder, et tu apprendras vite. 

- Nous tuerons le plus possible d'élans, nos chevaux sont rapides et se sont bien reposés. Mais n'oublions pas notre promesse à la louve ; il leur en faut pour vivre. Aussi, maintenant, préparons-nous !  Commande Oeil de Lynx.

- Que les hommes se placent en ligne et à mon signal, on attaque. Séparez-vous en deux groupes et galopez de chaque côté du troupeau qui arrive, ordonne Oeil de lynx.

Chanson de la chasse à l'orignal 

 

La chasse a été bonne. Grand Esprit de la chasse à guidé les flèches et les lances de nos chasseurs. Tous ont pu reconnaître leur victime, parce que chaque chasseur met sa propre marque sur ses flèches, ses lances.

- Plume d'Or, aide à dépecer la peau, à enlever les cornes ; nous en aurons besoin pour nous vêtir et pour fabriquer des nouvelles armes, me demande Oeil de Lynx

 Maintenant, nous faisons un grand feu de joie. Et Renard futé nous raconte une légende que voici :

" Dans les temps anciens, il n'y avait aucune étoile. Il n'y avait que deux lunes et le Soleil. Un jeune garçon, appelé Petit-Ours, vivait avec son grand-père, nommé Grand-Ours, dans le monde céleste.

Une nuit, assis près du feu avec son grand-père, Petit-Ours lui posa des questions à propos des deux lunes : « Y a-t-il des gens qui vivent sur ces lunes? Et pourquoi avons-nous deux lunes alors qu'une seule suffit? » Le grand-père mit dans le feu une offrande de tabac que lui avait remise son petit-fils, pour honorer les esprits et leur manifester du respect.

Il commença ensuite à instruire Petit-Ours à propos des deux mondes qui possèdent chacun une lune : « Il y a longtemps, nous partagions le Soleil avec d'autres mondes, car tout était équitable et les gens vivaient en harmonie. Avec le temps, les choses commencèrent à changer et le diable conquit rapidement le monde. Les personnes bonnes fuirent et vinrent dans notre monde mais le diable les suivit. Il tentait de contrôler notre vie et notre monde, et notre peuple pria pour appeler le Créateur à l'aide.

Le Créateur eut pitié de nous et renvoya le peuple du diable dans son monde, loin du Soleil. Il prit leur lune et les laissa dans l'obscurité. Le Créateur annonça ensuite à notre peuple qu'un jour viendrait un enfant qui aurait le pouvoir de faire de la place dans le ciel pour chacun de nous. Une fois accomplie sa tâche sur la Terre, l'enfant aurait une place particulière dans les cieux auprès de son père, Grand-Ours. »

Petit-Ours était fasciné et ne pouvait pas oublier cette histoire. Une nuit, il fit un rêve à propos de son arc et de sa flèche, et ce rêve le perturba beaucoup. Le lendemain matin, Petit-Ours demanda à son grand-père quelle était la signification de ce rêve.

Après un long silence, le grand-père dit enfin : « Noshins, tu dois te préparer à ce qui va t'arriver. Ni toi ni personne ne peut modifier ta destinée. »

Un jour, Petit-Ours se sentit obligé d'aller sur la grosse colline située à l'extérieur du village. Prenant son arc et sa flèche, il embrassa son grand-père pour lui faire ses adieux et grimpa jusqu'au sommet de la colline. Se tenant bien droit, Petit-Ours visa soigneusement la plus brillante des deux lunes. De toutes ses forces, il étira la corde de son arc le plus loin qu'il pouvait. Lorsqu'il relâcha, la flèche s'envola dans le ciel et atteignit la Lune. Il y eut une énorme explosion, et la Lune éclata comme du verre en millions de morceaux. Petit-Ours fut frappé d'émerveillement lorsqu'il vit le ciel rempli de nouvelles étoiles. C'est à ce moment-là qu'il se rendit compte de la signification de son rêve. Pour une dernière fois, il regarda la cabane de son grand-père et murmura : « Adieu, Grand-père. »

Activité manuelle : fabrication d'un tam-tam indien

Tamtam2
 
 

Détente : Regarde et écoute la philosophie amérindienne

" Chaque matin au soleil levant, le créateur assigne à tous quatre tâches à accomplir durant la journée :

1 - Apprendre au moins une chose importante aujourd'hui.

2 - Enseigner au moins quelque chose à quelqu'un d'autre.

3 - Accomplir un bienfait vis-à-vis de quelqu'un sans que cette personne ne se doute de quoi que ce soit.

4 - Traiter chaque entité vivante avec respect.

C'est la philosophie des Amérindiens. "

 

 

écoute mes histoires