Le chevalier au casque d'or C5

Chapitre 5

Percevent part, bien résolu à réparer lui-même l'offense de son père. Il se dirige vers l'Abbaye de Romarin, et demande à être reçu par le Père Prieur. Il annonce qu'il vient de se fâcher avec son père, et qu'il a renié le nom qu'il porte.

«  Je crains que cette décision ne m'aide pas à réconcilier mon père et le Seigneur du Bois Hector », précise Percevent ?

«  Pourquoi ? Pourquoi as-tu agi sous la colère ? La colère est néfaste, elle détruit, elle culpabilise. Explique-moi », demande le Père Prieur.

« J'ai rencontré le Seigneur du Bois Hector qui m'a reçu avec courtoisie, et il m'a aimablement expliqué les motifs de son acte envers notre domaine. Et j'ai compris sa peine, surtout qu'il a eu l'obligeance de me faire connaître sa Damoiselle, Florane, et depuis je suis sous son charme.

Et à cause de nos querelles, Florane m'est interdite désormais, alors qu'elle m'est destinée, j'en ai la certitude. » Explique Percevent.

«  Toi aussi, tu viens de te comporter envers ta famille sans aucune concession. Qu'attendais-tu de ton père ? Qu'il oublie le méfait du Seigneur du Bois Hector ? Ton père a des torts, mais le Seigneur du Bois Hector aussi. Comment le père de Florane va-t-il faire amende honorable auprès de ton père ? »

«  C'est trop tard, j'ai renié mon nom et mon père ne me le pardonnera pas. »

«  Je te propose de passer la journée et la nuit à réfléchir, à trouver un peu de sagesse dans tes comportements. A demain Percevent. »

 

La journée et la nuit furent longues pour Percevent. Ses pensées étaient tournées vers Florane, et en même temps il se reprochait son emportement violent envers son père. Il n'avait pas embrassé sa mère avant de partir, et le regrettait amèrement.

Percevent prend conscience qu'il est chevalier, et que ses sentiments pour Florane lui ont fait oublier qu'un bon chevalier doit d'abord être :

  • vaillant, fort, agile, rapide et courageux

  • loyal envers son seigneur, tenir sa parole ;

  • généreux (en distribuant les richesses autour de lui)

  • défendre son territoire contre les envahisseurs

  • faire preuve de mesure, savoir réprimer les excès de colère, de son envie, de sa haine, de sa cupidité.

  • Capable de rester maître de lui-même, faire preuve de sagesse.

 

Lui aussi, Percevent, n'a pas su réprimer sa colère envers son père, il n'a pas su faire preuve de sagesse, et mettre le Seigneur de Bois Hector face à ses torts. Alors courageusement, Percevent retourne s'excuser auprès de son père et sa mère, reconnaître ses torts, reconnaître qu'il a apprécié la situation sans perspicacité. Et surtout annoncer à ses parents ses sentiments pour Florane, la jeune damoiselle qu'ils avaient choisie pour leur fils.

 

Dès son arrivée aux portes du château, celles-ci se ferment immédiatement. Alors Percevent demande le soutien du chevalier Armand pour intervenir en sa faveur auprès de ses parents. Il attendra des heures sous le soleil avant que la réponse de son père lui parvienne :

« Que celui qui a renié son nom, sa famille, entre dans ce domaine, et répare ses torts. Nous acceptons de le recevoir, non plus comme notre fils, mais comme un renégat, un traître qui a failli à sa charge de chevalier.»

 

Percevent tombe à genoux, et supplie sa mère de lui pardonner ses excès ; il se tourne alors vers son père, dépose son épée à ses pieds, et lui expose ses sentiments pour Florane, sentiments qui l'ont empêché d'être impartial dans cette querelle qu'il regrette amèrement.

« Père, Mère, notre nom est beau, nous pouvons en être fiers. Ordonnez et j'obéirai en toute loyauté à vos vœux. »

« Mon fils, ce que nous te demandons, c'est de retourner sur les terres de Bois Hector, le prier de venir avec sa Dame et sa Damoiselle constater l'état de notre domaine saccagé par sa vengeance, et le convaincre de conclure une alliance entre nos deux Maisons, sans exigence cupide de notre part, afin de réparer ses torts, nos torts. Telle est notre requête. Nous aussi, notre bien le plus précieux est notre fils, et son bonheur avec Florane, si celle-ci accepte cette union.»

 

Percevent a pu mettre à l'épreuve les qualités requises pour être un bon chevalier. Cette fois, c'est en tant qu'ambassadeur de paix qu'il est intervenu, afin de sceller une alliance entre la Maison de la Vallée au Lac et la Maison du Bois Hector.

 

Percevent depuis est devenu le chevalier au Casque d'Or ; après une attente de deux années, Florane s'est uni à son beau chevalier, et de cette union les domaines de la Vallée du Lac et de Bois Hector sont devenus une seule et même terre qui a pris le nom de «Comté du Casque d'Or».

 

Activité manuelle: Fabrication d'un bouclier

Bouclier1

Bouclier2

Détente :

écoute mes histoires