Orion à la ferme C5

Chapitre 5 - Le camp des faibles

laine-mouton-5.jpg


Ninan et Orion aiment bien Amiane. Ils décident d'être copains avec elle. Les autres enfants animaux jouent entre eux. Deux clans se forment, celui des forts et celui des faibles. Orion aimerait bien jouer avec tout le monde, c'est tellement mieux quand on est nombreux et tous réunis.
- Ninan, si on allait jusqu'à la rivière, Amiane pourrait faire des exercices pour améliorer sa patte, propose Orion.
- Mais la rivière est loin, bien après le champ, dans la forêt. Tu aimerais venir jusqu'à la rivière avec nous? Demande Ninan à Amiane.
- Maman me dit de ne pas me fatiguer, de rester tranquille parce que ma patte est fragile. Et si je la casse, alors, on va me la couper et je ne serai plus utile du tout.
- Au contraire, si tu fais de l'exercice physique, les muscles de ta patte vont prendre des forces, et tu vas pouvoir être comme nous tous, explique Orion.
- Parce que je ne suis pas comme vous, pleure Amiane.
- Non, tu n'es pas comme nous tous, tu seras toujours différente de nous, à cause de ta patte folle, plaisante méchamment le poulain qui avait écouté la conversation.
- Amiane la patte folle, Amiane la patte folle, se moquent les veaux, la pouliche, et les porcelets.

A ce moment-là, les agneaux arrivent avec leur maman pour jouer eux aussi avec le groupe des plus forts.
- Je ne veux pas que mes petits s'approchent de toi Amiane, ils pourraient te blesser, et comme tu es fragile, il vaut mieux pour toi que tu ne joues pas avec eux, dit la maman mouton.
- On proposait à Amiane d'aller jusqu'à la rivière ; c'est bon pour sa patte de marcher, et les agneaux peuvent nous accompagner.
- Je préfère qu'ils restent dans la ferme.Mais les agneaux ont envie de courir. Il fait du soleil aujourd'hui, et ils n'ont pas froid avec leur laine sur le dos. Alors ils décident de rester dans le camp de Amiane, le camp des faibles.
- Tu sais, nous aussi, on a une petite soeur différente : elle est née toute noire, et nos parents n'osent pas en parler. Ils la cachent.
Et pendant la marche, les agneaux parlent de leur petite soeur. Mais la rivière est loin, et la petite ânesse traîne la patte.
- Je suis déjà fatiguée, ma patte me fait mal. Je vais retourner à la ferme. Continuez sans moi.
- Pas question, dit Ninan, nous ne te laissons pas seule. Aujourd'hui, tu as fait tout ce chemin, demain tu en feras plus, après-demain encore davantage, et un jour, tu y arriveras. Ce sera la victoire. Et le camp des forts sera bien surpris des
résultats. C'est une première étape. Ensemble, nous referons ce chemin tous les jours. D'accord Amiane ?
De retour à la ferme, les parents de Amiane étaient très inquiets, et ceux des agneaux en colère après leurs petits. Ils ont été punis pour leur désobéissance. Et l'ambiance à la ferme reste toujours tendue.

 

Chanson traditionnelle : la laine des moutons


Paroles de la chanson
La laine des moutons, c'est nous qui la tondaine,
La laine des moutons, c'est nous qui la tondons,
Tondons, tondons
La laine des moutaines
Tondons, tondons
La laine des moutons
La laine des moutons, c'est nous qui la lavaine,
La laine des moutons, c'est nous qui la lavons,
Lavons, lavons
La laine des moutaines
Lavons, lavons
La laine des moutons
Etc. avec :
Cardaine, cardons
Peignaine, peignons
Filaine, filons
Teignaine, teignons
Tissaine, tissons (ou Tricotaine, tricotons)
Portaine, portons (ou mettaine, mettons)
Reprisaine, reprisons
Jetaine, jetons


Cri des animaux de la ferme : le mouton
On apprend le cri du mouton : le bêlement

 

Activité

Mouton

Vidéo de détente

écoute mes histoires