Mémo le robot intelligent C5

Choisir les Contes + de 10 ans

Chapitre 5

 

Memo5

Ce soir, la cuisinière prépare un autre dîner, et les laquais se dépêchent de rejoindre les écuries. Oui mais, que va dire l'oncle du Prince? Ils n'ont pas pu remplir leur mission, et il faudra remettre ça un autre jour et faire preuve de vigilance pour réussir cette fois.

Je me fais discret, je vais à la bibliothèque pour m'entretenir avec le livre de la tournure que prennent les événements. Je m'approche du rayon où se trouve le fameux livre, et j'explique la situation, qui pour l'instant est à mon désavantage.

Je me fais discret, je vais à la bibliothèque pour m'entretenir avec le livre de la tournure que prennent les événements. Je m'approche du rayon où se trouve le fameux livre, et j'explique la situation, qui pour l'instant est à mon désavantage.

  • Mémo, tu as bien œuvré, mais tu as averti le Prince trop vite. Bien sûr, tu vas avoir les résultats de l'analyse des restes du repas du Prince, mais tu aurais dû éviter d'attaquer trop vite la cuisinière et les laquais. Tu avais réussi à éviter le pire avec la nourriture empoisonnée, mais maintenant il te faut des preuves irréfutables, notamment pour les laquais. De quoi les soupçonnes-tu ? As-tu pu enregistrer une conversation qui les mettrait en cause ?

  • Non, j'ai installé la caméra de surveillance dans la cuisine et pour l'instant je n'ai aucun élément sérieux. Je dois attendre que tout se calme, et agir dans l'ombre.

  • Oui, il faut s'attendre à une réaction de l'oncle de ton Prince. Sois vigilent, il va forcément vouloir comprendre ce qui s'est passé dans la cuisine. Il risque d'envoyer au Palais les gens qui le servent et alors les choses vont évoluer. Sois patient, lui suggère le livre.

Je reprends confiance. Tout est dans la caméra cachée.

Le Prince est distant vis-à-vis de moi, mais la Princesse, qui a vu Bony analyser le repas du Prince, veut comprendre ce qui se passe au Palais. Sauf que maintenant je suis méfiant et ne me confie plus. Je surveille.

Et voici que deux jours plus tard, deux messagers de l'oncle de Mon Prince s'annoncent au Palais. Avec un cadeau pour Mon Prince, sa sœur la Princesse et le jeune Prince Trédor. Mon Maître les reçoit chaleureusement et remercie son oncle pour ses largesses.

  • Tiens Mémo, va porter ces présents en cuisine, et dans les écuries.

 

Bien sûr je m'exécute, mais je pressens que ces cadeaux sont «louches». Alors veillons, veillons. Je préviens Bony afin qu'il soit sur ses gardes, et il ne nous reste plus qu'à attendre le moment fatidique.

Je vois les deux messagers prendre la direction des cuisines. Ils ferment la porte et peu de temps après, les deux laquais arrivent eux aussi. Heureusement la caméra est branchée.

 

Avec Bony, nous remplissons le mieux possible nos diverses fonctions, mais nous trouvons le temps bien long. Cette fois, je ne dois pas faire de bêtises. Enfin, les messagers de l'oncle de Mon Maître retournent chez eux, et les laquais à leur écurie. Il faut laisser faire les choses pour que mes preuves soient incontestables.

Marlyse s'affaire, soucieuse. Ne la dérangeons pas. Je dois juste attendre qu'elle termine complètement son travail, et dès qu'elle quitte sa cuisine, cette fois je décroche la caméra.

Je suis passé, repassé au moins 10 fois, quand enfin j'aperçois Marlyse qui s'éloigne. Je patiente, et enfin, je décroche ma caméra. J'espère qu'elle a bien fonctionné. Avec Bony, on enregistre des heures et des heures de vidéos, pour arriver enfin à ce que j'attends avec tant d'impatience. La conversation avec Marlyse, les deux laquais, et les instructions données par les messagers de l'oncle de Mon Prince.

 

Ce que nous voyons et entendons nous laisse pantois. Cette fois, j'ai la preuve que l'on veut empoisonner mon Maître. Victoire!

J'enregistre le passage où les deux messagers ordonnent à Marlyse d'utiliser les ingrédients «offerts» par ce criminel d'oncle, j'en fais plusieurs copies, et fort de mes preuves, j'installe une première vidéo sur l'ordinateur de Mon Prince, et j'apporte les résultats de l'analyse du repas.

  • Mon Prince, j'aimerais que vous acceptiez de regarder cette vidéo qui, j'en suis sûr, vous surprendra.

  • Je n'ai pas de temps à perdre à regarder n'importe quoi. Dis-moi ce qui est si important, je t'écoute.

  • Mon Prince, la vidéo expliquera mieux que moi ce qui vous concerne. S'il vous plaît, Prince, faites-moi confiance et regardez.

 

Mon Maître n'en croit pas ses yeux, ni ses oreilles. Il entend de la bouche des deux messagers l'ignoble crime dont il est la victime. Les messagers sont menaçants, la cuisinière est terrorisée, les deux laquais sont sommés de finir la sale besogne.

  • Mémo, comment as-tu enregistré cette vidéo ? Explique-moi.

Et alors j'explique entièrement au Prince comment j'ai eu vent de ce qui se trame dans le Palais, sans que mon Maître soupçonne quoi que ce soit. Et surtout je lui rappelle que les vies de la Princesse et du jeune Prince sont elles aussi menacées.

  • Ramène ici la Princesse et mon jeune frère, Mémo, que nous nous protégions efficacement des agissements de mon oncle, et surtout que nous l'empêchions de mettre ses projets à exécution.

C'est l'effroi. La Princesse pleure, et la tristesse s'installe. C'est alors que Trédor, le jeune prince, propose ceci :

 

  • Mon frère, non seulement nous avons la preuve de la vidéo, mais aussi l'analyse de la nourriture renversée il y a deux jours. Si notre oncle est revenu à la charge, il ne va en rester la, et nous devons nous préparer, non seulement à l'accueillir sans qu'il n'ait aucun soupçon, mais aussi à l'empêcher définitivement de nous nuire.

  • Comment, gémit la Princesse, nous n'avons aucune armée, seulement deux gardes qui ne font pas le poids à côté de la force armée de notre oncle.

  • Nous allons l'inviter, propose Trédor.

  • Mais pour quel motif ?

  • Pour le remercier de sa générosité, et lui annoncer que la Princesse aimerait lui faire ses adieux avant d'aller étudier en Ecosse. Normalement, notre oncle devrait nous visiter sans tarder.

  • Et quand il sera là, que suggères-tu ? Demande mon Prince.

  • Nous allons l'inviter à un somptueux repas, et au moment approprié, nous lui annoncerons que ce repas est préparé avec les « cadeaux » qu'il t'a généreusement offerts. Bien sûr, il va refuser et alors nous lui montrons la vidéo, l'analyse des restes du repas renversé il y a deux jours, et nous le mettons face au fait accompli. Il ne pourra pas nier ces preuves accablantes, et nous l'obligerons à s'exiler, lui, sa famille, ses gardes, définitivement s'il ne veut pas faire l'objet d'un procès où tous ses actes seront exposés.

  • Et s'il revient à l'attaque, après plusieurs années ?

  • Nous avons la vidéo, et surtout nous allons nous entourer de gens capables de nous défendre en cas de récidive, propose Trédor.

 

Mon Maître a envoyé ses invitations à son oncle. Et ce que nous avions prévu arriva, l'oncle de Mon Prince accepta. Le jour J, tout est en place pour recevoir dignement l'oncle et sa famille. Il ne se doute de rien.

 

La surprise fut à la hauteur de ce que nous espérions ; Mon Maître présenta le menu en précisant que toute la cuisine fut réalisée grâce aux présents remis par les messagers de l'oncle. Les plats sont servis et la famille princière invite l'oncle et sa famille à savourer ses mets.

 

  • Il ne nous est pas possible d'accepter de partager votre repas, s'excusa immédiatement l'oncle. Nous avons un régime très précis, ma famille et moi-même qui ne nous permet pas d'y déroger. J'aurais dû vous en faire part afin de vous éviter tout ce travail inutile, mais serait-il possible que nous ayons un repas différent ?

  •  

  • Mon Oncle, nous sommes navrés mais c'est le seul repas qui sera proposé ce soir. Et nous allons vous expliquer pourquoi nous insistons tant sur ce dîner préparé par Marlyse, notre cuisinière. Mémo, s'il te plaît, peux-tu montrer l'enregistrement qui prouve que les cadeaux étaient en fait destinés à m'empoisonner, ainsi que ma famille ?

     

L'oncle fit semblant de ne rien comprendre, mais la vidéo était flagrante. Cette fois, forts des preuves, Mon Prince, la Princesse et Trédor exigèrent l'exil immédiat de leur oncle avec sa famille et ses gardes, sans contestation possible. Une reconnaissance des agissements criminels de l'oncle fut écrite et signée devant témoins, et on surveilla de très près leur départ pour l'exil.

 

Tout dans la maison princière retrouva sa bonne humeur, sa joie de vivre. Mon Prince, sa sœur et son jeune frère nous remercièrent, Bony et moi, de notre loyauté envers eux, et nous fûmes récompensés pour cet exploit. Je peux me rendre quand je le veux à la bibliothèque pour accroître mes connaissances intellectuelles, et Bony restera mon fidèle compagnon, plus, mon ami pour toujours.

 

 

 

 

 

 

Camion2

 

Camion1

 

Détente

 

 

 

 

écoute mes histoires