Mémo le robot intelligent C4

Chapitre 4

 

Camera

 

 

 

 

Cette fois, je décide de venir plus souvent pour épier dans la cuisine. Personne ne soupçonne que je peux comprendre ce qui se trame, et il me sera facile de surprendre celui qui est à l'origine du complot d'empoisonner mes maîtres.

 

  • Mais je ne peux pas rester toute la journée aux cuisines. Que faire pour être averti dès que celui ou ceux qui complotent inquiètent Marlyse ? Je sais ce que je vais faire, je vais aller dans la bibliothèque pour apprendre comment construire une vidéo qui surveillera les allées et venues dans la cuisine.

 

Je consulte tous les livres de bricolage pour construire une caméra espionne. Je consulte aussi l'ordinateur de Mon Prince, sur lequel je trouve toutes les informations dont j'ai besoin. Finalement c'est facile.

 

Pendant plusieurs jours, je reste aux aguets, et petit-à-petit, la caméra voit le jour. Je l'installe discrètement dans la cuisine, à l'abri des regards indiscrets. Et je continue à surveiller tout le personnel de la maison princière.

 

Un après-midi, enfin, je surprends une conversation qui dressent mes antennes en alerte. Dans les écuries, des laquais nettoient les chevaux du Prince et de la Princesse.

 

  • Tu es prêt ? C'est ce soir le grand jour !

  • Oui, mais je ne veux pas être complice d'un tel acte. J'aime mon Maître le Prince, et tu ne peux pas accepter ce que l'on nous demande ?

  • Ce n'est pas si difficile, personne ne s'en apercevra.

  • Parce que tu crois qu'on nous laissera en vie ? On est des témoins gênants et ces Seigneurs sont sans scrupule.

  • Alors, que proposes-tu ?

  • J'ai peur pour ma vie, pour celle de nos Maîtres, et surtout je ne sais pas comment les prévenir, comment avoir une audience auprès du Prince en privé ? Il nous faudrait une aide, mais laquelle ?

 

Je comprends qu'il était temps de placer une caméra espionne dans la cuisine, mais je me suis trompé, c'est dans les écuries que j'aurais dû l'installer. Il faut trouver une astuce pour que les laquais se sentent en sécurité avec la cuisinière, Marlyse, et qu'ils se confient sur l'horrible travail qui leur est demandé. Pourquoi un tel acharnement à vouloir supprimer la Maison Princière ?

 

  • Je vais le savoir ce soir, en incitant dans la cuisine une provocation qui va obliger les laquais et la cuisinière à oser exprimer leur crainte, leur effroi.

 

Alors soudain j'ai une idée. Créer une confusion. Et surtout grâce à ma caméra, j'aurai une preuve à apporter au Prince.

 

Il est 18 heures. C'est l'heure d'aller aux cuisines pour demander à Marlyse le menu du dîner. Les laquais sont présents, concentrés sur leur repas. Comment créer la confusion ? En renversant le dîner du Prince ! Et c'est ce que je fais.

 

  • Que je suis maladroit ? Marlyse, excuse-moi, tout ton repas est à refaire. Mon Maître va être contrarié. Est-ce que je peux t'aider ?

 

Marlyse et les laquais sont bouleversés. Tout est à refaire. Et la colère monte.

 

  • C'était un repas spécial, pour notre Prince. Et je n'ai plus les ingrédients pour le refaire, gémit Marlyse.

  • Eh bien, prépare un autre repas !

  • C'est celui que m'avait recommandé exceptionnellement pour aujourd'hui l'oncle du Prince, et il va être furieux que le Prince n'ait pas été servi comme c'était convenu, se lamente Marlyse.

  • Et qu'y avait-t-il de si important dans ce repas que tu as préparé, Marlyse, que tu en sois toute ébranlée ?

  • Je ne peux pas révéler la recette, elle est secrète, et je risque...

  • Tu risques quoi ? Demande Mémo.

 

A ce moment, arrive Bony, le robot de la Princesse, qui découvre une cuisine sens dessus dessous, une cuisinière en pleurs, des laquais effrayés, un lieu différent des autres jours.

 

  • Alors, qu'y a t-il de si effrayant qui vous rende dans un tel état ? Ce n'est pas uniquement parce que j'ai renversé le repas ! Il y a quelque chose que vous nous cachez, et j'aimerais avoir maintenant la véritable explication. Je vous écoute !

 

Angoisse! Tout le monde se regarde, baisse les yeux, se réfugie dans le silence. Et je ne peux pas avoir de preuve de ce qui se trame dans les coulisses du palais si c'est le complot du silence, du non-dit. La caméra fonctionne, mais rien ne se dit.

 

  • Si j'ai bien compris, la cuisinière et les laquais avaient décidé d'obéir aux ordres de l'oncle de mon Maître. Ils sont coupables ! Je les ai pris en flagrant délit d'assassiner mon Prince. Quelle horreur !

  • Bien, Bony, peux-tu ramasser les restes du repas de mon Maître, et peux-tu faire analyser leur contenu. Comme ça, on saura de quels ingrédients spéciaux est constitué ce fameux dîner.

  • Mémo, si tu fais cela, nous serons obligés d'en avertir l'oncle de ton Maître, qui va être furieux après nous, après toi, et qui va prendre d'autres mesures plus féroces pour obtenir par la force ce qu'il veut, disent les laquais.

  • Et que veut-il? Demande Mémo.

 

Silence à nouveau! Cette fois je me fâche, et appelle deux gardes du Prince. Je leur demande de surveiller les trois coupables. Et je vais immédiatement prévenir Mon Prince de ce qui se trame au Palais.

 

Le Prince est agacé ; son robot a lu trop de romans. Il se prend pour Sherlock Holmes, mais ici c'est une petite principauté, que va-t-il imaginer ? Surtout son oncle, c'est lui qui les a aidés à surmonter l'épreuve terrible de la mort de ses parents.

 

  • Je ne veux pas entendre ce genre de ragots sur ma famille, Mémo, et je te demande de remettre la cuisinière et les laquais à leurs occupations.

  • Mon Prince, si je vous apporte la preuve, est-ce que vous me croirez ?

  • Je veux une preuve sérieuse, sinon ce n'est pas la peine de me déranger.

 

J'ai au moins obtenu cette possibilité. Ouf ! Alors maintenant, j'attends que Bony fasse l'analyse du repas de Mon Prince, et ce sera le commencement d'une preuve. Heureusement je peux compter sur lui. Et il y a toujours la caméra qui surveille. Je vais aller à la bibliothèque en discuter avec le livre qui m'a averti de ce traquenard, et lui demander son aide.

 

 

 

Robot

Détente

 

 

 

écoute mes histoires