L'enfant et le vent C3

 SELENA

Selena

Roshu est rempli de joie. Le soleil n'est pas son ennemi. Ce n'est pas lui qui empêche le vent de souffler. Mais quoi, alors ?

  • Le vent a des ennuis dans une autre contrée, lui explique le soleil.

  • Dis-moi Soleil, où est le vent ? Demande à nouveau Roshu.

  • Demande aux oies sauvages, elles savent.

  • Où sont-elles ? Le lac aux oiseaux est sec et sans les oies, je ne peux pas voyager. Je suis si seul !

  • Suis-moi, dit le soleil.

  • Mais comment ?

  • Suis ton ombre jusqu'à ce qu'elle soit derrière toi, de plus en plus grande.

Et Roshu cette fois marche toute la journée, sous le soleil. Le soir, il se couche exténué, sous un arbre qui a encore quelques fruits. Il en mange et s'endort, sous le regard de la lune et des étoiles.

Et cette nuit-là, Roshu entend la lune lui parler :

  • Tu dois réveiller les oies, elles se sont endormies à cause de la très grande chaleur.

  • Mais où dorment-elles ? Demande l'enfant.

  • Elles sont à l'abri du soleil, dans une grotte, sous la montagne.

  • La montage est très loin, et si grande. Et puis je suis épuisé.

  • Je vais demander aux oies de venir à ta rencontre. Elles vont entendre ton appel. Tu es sur le bon chemin. Sois confiant !

  • Tu veux bien venir à mon aide ? O Dame Lune, je te promets de ne jamais t'ignorer.

  • Tu peux m'appeler SELENA quand tu as besoin de moi.

  • Merci SELENA

Soudain, Séléna disparaît. C'est le noir profond.

  • J'ai dû rêver, se dit Roshu. Des oies dans une grotte sous la montagne !! Et si c'était réel ?

Alors l'enfant se lève pour aller à la rencontre des oies sauvages. La nuit a rafraîchi l'atmosphère et Roshu est reposé. Le jour se lève à l'est, et Roshu se dirige vers le Nord, vers les montagnes. Il marche depuis très longtemps maintenant et il se met à appeler les oies, de toutes ses forces.

  • Ohé, les oies, Ohé les oies ! M'entendez-vous ?

Au bout d'un long moment, Roshu est découragé. Je suis abandonné, la lune, c'était seulement un rêve. Et il pleure, pleure...

Le soleil chauffe de plus en plus fort ; Roshu a faim, il a soif. Où sont mon père, ma mère, ma maison ?

Dans son désespoir, Roshu n'entend plus rien autour de lui. Il n'entend pas un bruit qui vient de là-haut, dans le ciel, des cris d'oiseaux.

Mais oui, ce sont les oies qui accourent pour secourir l'enfant. Elles sont groupées, volent en V et s'approchent en jacassant. Que c'est bon d'entendre du bruit !

Et c'est ainsi que ROSHU s'envole avec les oies sauvages à la recherche du vent qui ne souffle plus.


Chanson : Dis-moi lune d'argent,

poème de Federico Garcia Lorca, Chansons sous la lune

Idiot qui ne comprend pas
La légende qui comme ça
Dis qu'une gitane
Implora la lune
Jusqu'au lever du jour
Pleurant elle demandait
Un gitan qui voudrait
L'épouser par amour

Tu auras ton homme, femme brune,
Du ciel répondit la pleine lune,
Mais il faut me donner
Ton enfant le premier
Dès qu'il te sera né
Celle qui pour un homme
Son enfant immole,
Bien peu l'aurait aimé.

{Refrain:}
Lune tu veux être mère
Tu ne trouves pas l'amour
Qui exauce ta prière
Dis moi lune d'argent
Toi qui n'as pas de bras
Comment bercer l'enfant
Hijo de la luna.

D'un gitan cannelle
Naquit l'enfant
Tout comme l'hermine,
Il était blanc,
Ses prunelles grises
Pas couleur olive
Fils albinos de lune
Maudit sois tu, bâtard!
T'es le fils d'un gadjo
T'es le fils d'un blafard.

{au Refrain}

Le gitan se croyant déshonoré
Couteau en main sa femme alla trouver,
L'enfant n'est pas de moi,
Tu m'as trompé, je vois!
A mort il la blessa
Et l'enfant dans ses bras
La colline il monta,
Là haut l'abandonna...

{au Refrain}

Et les soirs où l'enfant joue et sourit,
De joie aussi la lune s'arrondit
Et lorsque l'enfant pleure
Elle décroît pour lui faire
Un berceau de lumière
Et lorsque l'enfant pleure
Elle décroît pour lui faire
Un berceau de lumière

 


 

Activité éducative : Nombres mystère

N mystere

Détente : La luna – Angela Branduardi

 

 

écoute mes histoires