AUTISME

 

Musique : Vincent Boland

Paroles : Luc Boland
Piano & chant : Lou Boland
Traduction : Isabella Healing Mudras (http://thehealingmudras.blogspot.com)
Camera, Recording & Montage : Luc Boland
Archives : films réalisés par Luc Boland
("Une sirène dans la nuit", "La Torpille", "A la folie", "Cwatup", "Femoston", "Police")
Avec : Patrick Watson,  Maurane,  Christophe  Maé, Marc Vella (merci à eux)

 

 

Il s'agit de la présentation résumée d'un documentaire de 68 minutes réalisé par Stephan Rabinovitch.

DES CONTES ACCESSIBLES A TOUS,

MÊME AUX ENFANTS AUTISTES

 

 

Donner sa place entière à l’enfant autiste dans les classes en inclusion, dans les Établissements spécialisés, c’est pour nous leur favoriser la continuité de leurs apprentissages.

Telle est notre démarche à travers nos contes et nos outils pédagogiques.

Alors que l’autisme concerne 150.000 enfants en France, (d'après une estimation de Décembre 2011), à ce jour aucun conte illustré ne leur est destiné.

C'est au cours de nos diverses interventions que nus nous sommes rendu compte de l'absence totale de contes adaptés aux enfants autistes. Pourtant le conte répond à un besoin élémentaire de tous les enfants.

Malgré l'immense richesse des albums proposés aux enfants, les enfants autistes sont les grands oubliés des auteurs de contes.

Écoute mes histoires souhaite permettre à tous les enfants sans exception de bénéficier des contes. Dans ce sens, elle a créé un dispositif culturel "AVEC"  : «Aimer Vivre en Écoutant les Contes».


Nous proposons un atelier-contes qui est à nos yeux une possibilité d'aborder le conte d'une manière différente, qui provoque le plaisir de l'écoute, et un moment destiné à favoriser la détente.

La conteuse est là pour tendre à faire naître le désir de découvrir une histoire, d'entrer dans le monde du merveilleux. Ce qui n'est pas facile à réaliser avec ces jeunes, car il n'y a pas de désir, ni d'attrait spontané comme chez les autres enfants. On s'appuie donc sur plusieurs choses pour tenter de le réaliser :

- le regard: la conteuse adresse son récit à tous les enfants et à chacun; elle porte ses mots jusqu'à eux en s'aidant du regard qu'elle leur adresse;

- la musique, les mots, le rythme du récit permettent de se laisser porter ;

- la structure du conte : il se déroule simplement face à un public réceptif.

 

Les éducateurs sont confrontés à la confusion, à un manque d'intérêt et à l’apparente absence de vie psychique des jeunes autistes, d'où leur demande de créer des ateliers-contes.

Quel bénéfice en retirent les enfants et les jeunes autistes ?

Les intervenants, avec les éducateurs spécialisés et les psychologues, sont témoins de réactions très positives, mais surtout, le plus impressionnant, c'est le moment de la détente : c'est "magique".

L'écoute d'une musique, des vagues de la mer, du vent dans les arbres, ou de la pluie provoque un effet de calme chez les jeunes autistes qui ont peur du silence, qui sont tout le temps dans l'angoisse. Ce moment est vécu comme un temps où on s'installe en position d'écoute, de réceptivité à la musique, au silence extérieur. On ne fait rien, on se calme, on se tait, on écoute... et alors, quand la musique est terminée : plus de bruit, plus de gestes, plus d'angoisse exprimée, et ceci pendant 3/4 minutes. Nous l'expérimentons chaque semaine, et cela nous réjouit.

 

écoute mes histoires