Le pays où tout est blanc C2

 Chapitre 2

cobra.jpg

Vyas est songeur ; " Qu'est-ce que maman a voulu dire ? Quel grand malheur s'est-il passé que je ne connais pas ? De quoi parle-t-elle ? "

" Maman, j'aimerais savoir ce qui s'est passé pour que vous soyez tous aveugles ", demande Vyas. "Ce n'est pas pour rien que j'ai fait ce rêve, et surtout que je sois le seul à voir. S'il-te-plait, maman, explique-moi ! " supplie Vyas.

" C'est une malédiction que notre peuple a reçue, " commence Daph.

" Une malédiction ? " Demande Vyas

" Oui, notre peuple vit dans cette contrée depuis très longtemps. Avant ce malheur, tous les habitants vivaient dans la richesse, dans le plaisir, dans ce beau pays qui nous apportait tout ce dont nous avions besoin pour vivre. "

" Et alors ! "

" Nos ancêtres ont fait quelque chose qui a déplu au Tout-Puissant ", finit par dire Daph.

" Tu ne m'en avais jamais parlé ! Qu'ont-ils fait ? Demande Vyas, intrigué.

" C'est une longue histoire. Nous avons vécu comme si tout nous appartenait, comme si tout était normal, la richesse, le plaisir, et sans respecter notre terre, sans respecter nos corps, notre esprit, sans comprendre la vie que nous recevons du Divin, " raconte la maman de Vyas

" Explique maman, explique. J'ai besoin de comprendre ce qui s'est passé. " Supplie Vyas.

" Eh bien, voilà, nous avons oublié que la terre est notre Mère ! La terre est une mère qui nous donne toute la nourriture nécessaire et nous fait grandir en bonne santé. Et nous ne l'avons pas respectée. " Avoue doucement Daph, les larmes aux yeux.

" Qu'avons-nous fait de si terrible pour avoir une telle malédiction ? " Demande Vyas à nouveau.

" Nous avons perdu la source de vie, et comme nous sommes aveugles, nous ne pouvons plus la trouver. " Pleure Daph.

" Maman, je ne suis pas aveugle, moi, et j'ai compris dans mon rêve que je peux la trouver et vous la ramener, " dit Vyas tout joyeux.

" Non, mon enfant, je suis ta mère, et je ne veux pas te permettre de rechercher pour nous. Tu es trop jeune, et c'est nous les responsables de notre malheur. Tu as besoin de grandir, d'être fort, et surtout nous avons besoin de toi, " dit la maman de Vyas.

Vyas est contrarié. Il ne comprend pas pourquoi sa maman lui interdit d'aller chercher la source de vie. Il sent au plus profond de lui-même qu'il doit aller à la recherche de la source de vie.

Vyas a grandi ; il n'a pas oublié son rêve quand il était enfant. Alors, aujourd'hui, c'est décidé, Vyas va entreprendre un grand voyage pour retrouver la source de vie.

" Maman, papa, l'heure est venue pour moi de vous quitter. Je vous aime très fort, mais mon désir est toujours le même : enlever la malédiction sur vous et notre peuple du Sahr, et qu'enfin, vous puissiez retrouver la vue. " Dit Vyas, déterminé à tenir sa promesse." Mon enfant, tu nous fais de la peine, nous commençons à vieillir et ton absence va nous faire un vide. Mais nous ne pouvons plus te retenir. Si c'est ce que tu désires, alors pars vite. "

Telles sont les dernières paroles des parents de Vyas." Pourquoi sont-ils fâchés ? Se demande Vyas. Ils devraient au contraire se réjouir. Je désire tant qu'ils puissent voir leur visage, mon visage, celui des gens de notre peuple, notre belle terre. "

Et c'est le coeur triste que Vyas part, ainsi qu'il l'a décidé, à la recherche de la source de vie.

" Que disait mon rêve ? Ah oui, c'est le serpent blanc qui va m'expliquer comment redonner la vue à ceux que j'aime. Alors, commençons par le désert, là où j'habite, " se dit Vyas, le coeur léger et rempli de courage.

Et alors commence pour Vyas la grande aventure.

ACTIVITE : SERPENT

Serpent2

Détente : Nous aussi, on rêve à notre beau pays en regardant ces images. 

 

écoute mes histoires