L'enfant et le vent C4

LES OIES


Oie
 

Roshu s'agrippe sur une oie qui aussitôt s'envole avec son groupe pour rejoindre leur grotte. Mais le soleil est ardent, il cogne sur l'enfant. Heureusement, le vol de l'oie apporte de la fraîcheur, et Roshu arrive sain et sauf dans la demeure des oies.

La fraîcheur de la grotte redonne tout doucement des forces à Roshu. Et il raconte aux oies son histoire, la sécheresse dans son village, et sa quête du vent qui ne souffle plus.

  • J'ai promis à mon père de demander votre aide pour faire revenir le vent. La lune m'a conseillé de vous appeler jusqu'à ce que vous m'entendiez, ce que j'ai fait, et vous être arrivées. Sans votre aide, je ne peux pas retrouver le vent.

  • Mais nous ne savons pas où est le vent, disent les oies sauvages.

C'est la consternation ! Sans les oies sauvages, comment faire ?

  • Je me rappelle la promesse de Séléna : « tu peux m'appeler quand tu as besoin de moi. » Je vais l'appeler de toutes mes forces, et la lune nous guidera vers le chemin qui conduit au vent.

  • Maintenant, nourris-toi de ces quelques graines, et repose-toi. Nous allons chercher ensemble comment te mener vers le vent.

Les oies se rassemblent, se concertent, cherchent un moyen pour aller avec Roshu à la rencontre du vent. Il ne souffle plus, et c'est difficile de le trouver. Et surtout, c'est un long voyage, avec un enfant sur le dos. Quelle idée cet enfant a-t-il eue !

  • Si le vent souffle, il est forcément au nord, où à l'Ouest. Nous devrions voler dans ces directions.

  • D'habitude, nous avons des nuages au sommet de nos cîmes, mais même maintenant, aucun nuage, dit une oie.

  • Nos demanderons à Séléna de nous guider. Reposons-nous jusqu'à la tombée de la nuit.

La lune apparaît doucement. C'est l'heure de partir avec Roshu.

  • Aujourd'hui, dit Séléna, soyez prudentes les oies. Les aigles cherchent de la nourriture et attaquent. Prenez la direction vers l'Ouest, et longez la montagne pour vous réfugier dans une grotte si besoin.

Roshu s'agrippe et s'envole avec ses amies les oies. La lune éclaire bien, et les oies quittent leur territoire.

  • Evitons de jacasser, allons le plus vite possible et restons bien groupées. Au moindre cri suspect, nous nous rapprochons de la montagne pour nous mettre à l'abri dans une grotte.

Le premier vol a été calme, et au petit matin, les oies ont cherché des graines pour se nourrir. Leur nouvelle grotte est fraîche et tout au fond, une source laisse couler une eau pure, bien appréciée de tous.

Roshu est pensif. Pourquoi le vent est-il si loin ? Si je ne le trouve pas bientôt, mon village va mourir et disparaître à jamais. Et seul, que vais-je devenir ? Comment je vais vivre, grandir, devenir un homme ?

Et c'est ainsi que Roshu s'endort en pensant au vent qui ne souffle plus.

Chanson : Le dodici Lune – Angelo Branduardi

Activité : Chasse aux mots : ATMOSPHERE

Chasse aux mots
 

Détente : TERRA I Muvrini

 

Poème : Vie désertique 

Je me réveille, 
J'ouvre les yeux.
Le soleil sur ma peau, 
Il trouble ma vue.

Le sable glisse sous mes pieds
C'est une mer aride
Une vague minérale
Un souffle cinglant

Ces dunes infinies
Cette ombre invisible
Je les vois chaque jour
Je les vis sans détour

Je suis dans le désert
Cette épreuve naturelle
Eternelle solitude
Je n'ai plus que mes sens
Livrés à contre sens

Aux portes de l'oubli
Je cherche cette source
Le seul signe de vie
Qui m'offrirait enfin, les portes du paradis...


Ecrit par Rickways - Tous droits réservés ©

écoute mes histoires